Cistron

Un cistron est une région du génome correspondant à l'unité de codage pour une chaîne polypeptidique. Ce terme est actuellement devenu synonyme de gène.



Catégories :

Génétique

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Les travaux effectués par S. Benzer, avec ces bactériophages, dans les années... 1.2 LE CISTRON, NOUVELLE APPROCHE DU GENE... ces observations sont à l'origine du terme de cistron qui va progressivement redéfinir l'unité de fonction.... (source : books.google)
  • toire du gène. Le terme de cistron, proposé par Benzer en . 1957 [13], vient du test d'allélisme cis-trans, qui sert à déterminer si deux mutations... (source : disc.vjf.inserm)
  • La première conséquence de cette déconstruction du gène aurait pu être de susciter chez les ... avec la proposition de Seymour Benzer de substituer à la notion unique de gène les trois notions différentes de recon, muton et cistron... Pis, le terme de gène n'a jamais été tout autant utilisé qu'aujourd'hui : il est ... (source : biologie-clinique-appliquee-a-la-prevention-personnalisee)

Un cistron est une région du génome correspondant à l'unité de codage pour une chaîne polypeptidique. Ce terme est actuellement devenu synonyme de gène. C'est la totalité des codons qui code une protéine donnée.

Ce terme a été découvert par le biologiste et généticien Seymour Benzer lors de ses travaux sur la nature linéaire des gènes, dans la seconde moitié des années 1950[1]. Ce néologisme dérive des termes cis et trans utilisés en génétique pour analyser les effets combinés de mutations. Deux mutations sont situées en cis si elles sont portées sur la même molécule d'ADN (le même chromosome), elles sont situées en trans si elles sont sur deux copies différentes de l'ADN (chacune sur un chromosome différent). En combinant ces mutations deux à deux, Benzer a mis en évidence que les mutations affectant la même unité fonctionnelle (un même gène) ne donnaient lieu qu'à des mécanismes de complémentation en cis, alors que celles qui affectaient deux unités fonctionnelles différentes pouvaient donner lieu à une complémentation en trans. C'est ainsi qu'il a montré que les gènes étaient linéaires et correspondaient à des portions continues de l'ADN.

Dans la définition originale de Benzer, un cistron correspond par conséquent à "la totalité des sites de l'ADN qui peuvent donner lieu à des événements de complémentation en cis. "

Le terme de cistron se retrouve dans la terminologie monocistronique et polycistronique utilisée pour qualifier les ARN messagers. Un ARNm monocistronique ne code qu'une chaîne protéique, un ARNm polycistronique en code plusieurs (chez les bactéries).


Références

  1. Benzer S., «On the topology of the genetic fine structure. », dans Proc. Natl. Acad. Sci. USA, vol.  45, 1959, p.  1607-1620 [lien PMID] 

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Cistron.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 17/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu